Rétro SCO Angers

ANGERS

ABEL DOIZE : « Ah ! ces fautes d'arbitrage »

« Nos espoirs étaient limités ; pourtant nous n'avons pas réussi aussi bien que nous l'espérions. Notre classement ne reflète pas notre valeur : nous valions bien la 6 ou 7e place. La cause de nos malheurs ? La blessure de Grobarcik certainement, mais surtout les fautes d'arbitrage qui nous ont fait perdre je ne sais combien de points. Ah ! ces fautes d'arbitrage.

Des satisfactions, j'en ai eu avec mes petits Bruey, Loncle (transcendant en fin de saison), Stiévenart, Bourrigault, tous quoi !...

Une révélation ? Chlosta, 23 ans, qui fut ignoré par la sélection. Des hommes qui arrivent : Thomas et Kicinski.

Aucun joueur ne nous a causé de franche déception.

Peut-on emporter un meilleur souvenir que ce 8-3 d'Angers-Nimes : tout réussissait à notre équipe ce jour-là. Quel spectacle ! C'était la revanche d'Angers-Racing où nous avions fait — comme le Racing — un excellent match. Nous menions 2-1 à cinq minutes de la fin et nous avons été battus 2-3 : j'en avais la rogne.

Nous avons eu les mêmes recettes que l'an passé. Je ne dirais rien à ce sujet si on avait conservé le partage des recettes. En supprimant ce partage on a avantagé deux ou trois grands, mais commis une erreur.

Nos projets ? Rien pour l'instant, rien avant d'avoir repris contact (au début de juin, je pense) avec nos joueurs algériens Rouai et Defnoun notamment. Il faut renouer de nouveaux contrats avec eux et surtout savoir ce qu'ils valent. »

Merci à Football Magazine (juin 62, les comptes du championnat) pour l'article et à Rodighiero pour le scan.


Main Menu