Rétro SCO Angers

LA FABULEUSE HISTOIRE DU FOOTBALL

Les arbitres français, MM. Devillers, Bondon et Miel en tête, n'ont pas apprécié l'invitation lancée par la F.F.F. à un arbitre anglais, M. Clough, pour diriger cette finale. Ils diront ensuite, bouche pincée : « Il a eu la chance d'avoir affaire à des joueurs corrects, car son arbitrage était très large. »

L'équipe toulousaine depuis sa remontée en division I (1953), figure régulièrement parmi les meilleures de France, mais elle n'a pas encore réussi à décrocher la moindre timbale. Elle est entraînée par Jules Bigot, un pur Nordiste de Bully-les-Mines, né le 22 octobre 1915, et qui, sous les couleurs du L.O.S.C, a remporté deux fois la Coupe en 1947 et 1948. Ancien demi international (6 sélections) il possède une volonté de fer et accorde une grande importance à la condition physique... mais également à tout le reste. Et son équipe, dans un bon jour, peut être irrésistible.

Formée de Roussel ; Boucher, Pleimelding, Nungesser ; Bocchi, Cahuzac ; Brahimi, Dereuddre, Di Loreto, Rytkonen, Bouchouk, elle mène 3-0 à Colombes, après deux buts de Dereuddre (11e, 24e) et un autre de Bouchouk (28e).

Le S.C.O. d'Angers est trahi par son gardien Eugène Fragassi, dit « Gégène », qui a pourtant été tout au long de la saison le meilleur joueur de son équipe. « Sur le premier but, je n'ai pas réagi, dit-il tristement. Sur le deuxième, je suis parti à retardement. Sur le troisième, j'ai été trompé par Kowalski. Ne parlons pas des autres. D'habitude, je sais concéder un but avec une certaine élégance. A Colombes, je n'ai même pas eu cette satisfaction. Quelle histoire ! »

Le S.C.O. s'est battu vaillamment, revenant à 3-1, 4-2 et 5-3. Mais Toulouse possède trop de maturité et de volonté pour céder plus. Pleimelding reçoit donc la Coupe des mains du président Coty, devant sa mère émue jusqu'aux larmes.


Brahimi dribble Fragassi et s'envole pour le sixième but toulousain, en finale de Coupe 1957. De gauche à droite : Pasquini (Angers), Di Loretto (Toulouse), Fragassi (gardien d'Angers au sol), Kowalski (Angers), Brahimi (Toulouse) et au fond Hnatow (Angers).

Merci à la fabuleuse histoire du football (1974) de Jean-Philippe Rhétacker et Jacques Thibert. Merci à Marc M. pour le scan.


Main Menu