Rétro SCO Angers

Bordeaux frappe après le repos

De notre envoyé spécial Jacques ETIENNE

BORDEAUX b. ANGERS : 4-1 (1-0). — Beau temps un peu frais. Terrain bosselé. Arbitrage de M. Wurtz. 88.616,50 F pour 7.262 spectateurs. Buts : Barthou (33e, 53e), Giresse (58e sur penalty, 82e) pour Bordeaux ; Ferri (65e) pour Angers. Avertissement à Baudry (Angers).

BORDEAUX. — Les Girondins, sur leur lancée actuelle, ont donc remporté un nouveau succès. Victoire tout à fait méritée, empressons-nous de le dire, mais un peu amplement tout de même, si l'on tient compte du fait que ce match ne fut pas d'un très haut niveau technique et que les Angevins furent privés d'un but tout à fait valable.

Mais enfin, nous ne chicanerons pas l'équipe bordelaise qui a incontestablement fait preuve de plus de volonté et de détermination que sa rivale, qui s'est offert aussi un plus grand nombre d'occasions de buts, et qui, si elle a connu un passage à vide assez dangereux en deuxième mi-temps, n'en a pas moins mérité, tout compte fait, les deux points tombés dans son escarcelle.

La première mi-temps avait vu un départ en trombe des Girondins, ponctué par quelques bonnes actions collectives sous l'impulsion d'un Giresse qui allait se confirmer comme le meilleur homme du match. Bordeaux tournait à plein régime et Angers, incapable de tenir un ballon, se trouvait réduit à la plus stricte défensive.

A la vingtième minute, Fouché faillit bien être surpris par un tir de Barthou et sur le corner qui suivit, Buigues expédia le ballon sur la transversale.

Le S.C.O. eut une brève et dangereuse réaction et Barthélémy, d'un tir instantané et léger, eut la possibilité d'ouvrir le score. Ce privilège devait tout logiquement revenir aux Girondins, un but classique entre tous : un renvoi à la main de Bergeroo à Giresse, une longue ouverture sur l'aile gauche à Jeandupeux, un centre et une reprise à bout portant au deuxième poteau de Barthou ; on se demande néanmoins pourquoi le gardien angevin n'est pas sorti pour tenter d'intercepter le ballon.

Une balle de 4-0

La rencontre prit une tournure tout à fait différente après le repos. Bordeaux pouvait mener 4-0 après un quart d'heure de jeu. Il y eut tout d'abord un joli but obtenu encore par Barthou à la cinquante-troisième minute, suite à une bonne passe de Chanceaulme. L'avant centre des Girondins déporté à gauche, adressa un tir croisé à ras de terre qui trompa Fouché. Puis, cinq minutes plus tard, Jeandupeux fut contré par Citron et M. Wurtz qui venait d'ailleurs d'accorder un coup franc et de donner un avertissement à Baudry, désigna le point de penalty... De notre place, il nous avait semblé que l'international suisse s'était complaisamment laissé tomber dans la surface. Or, le document photographique que nous avons vu dans la soirée à « Sud-Ouest » indique bien la faute caractérisée du défenseur angevin qui bloquait les deux jambes de son adversaire. Transformation en force par Giresse. Enfin, à la soixante et unième minute, Buigues adressa, de la ligne de but, un tir brossé et le ballon frappa le deuxième poteau du but angevin.

L'honnêteté de Bergeroo

3-0, tout de même ! et on pensait que match était fini. Or, quelques instants plus tard, sur une percée d'Edwige sur l'aile gauche, Ferri reprenait d'une superbe tête le centre de son coéquipier. A partir de ce moment, l'équipe angevine se retrouva totalement, imposa sa manière et domina un adversaire désemparé. A la 70e minute, Chastin adressa un tir fulgurant qui fut repoussé des deux mains par Bergeroo... derrière sa ligne. Le gardien bordelais eut l'honnêteté de le reconnaître.

« Si la marque était revenue à 3-2, je me demande ce qui se serait passé », disait un peu plus tard jeandupeux. Au lieu de cela, Bordeaux réagit en fin de match et Giresse profita de cette hésitation à dégager de Brulez pour marquer, d'un tir splendide, un quatrième but.

Chez les Girondins, match remarquable de Giresse. Le meneur de jeu bordelais fut très bien épaulé par le jeune Chanceaulme qui s'affirme de match en match, et par Buigues toujours aussi généreux et déterminant. En attaque, Barthou fut, bien sûr, le plus efficace et Jean Gallice, comme à son habitude, travailla beaucoup. Jeandupeux s'il eut, comme souvent, quelques éclairs de classe, nous apparut un peu émoussé.

Dans une défense assez flottante et très « junior », Le Blayo confirma ses qualités. Quant à Bergeroo, il eut quelques interventions déterminantes.

A Angers qui a quelque peu déçu, on ne voit guère à citer que Ferri, le plus constant, Edwige pour sa bonne deuxième mi-temps, Cassan, entreprenant et bon contre-attaquant, et Amersek qui se montra par intermittence.

BORDEAUX : Bergeroo — Le Blayo, Furlan, Domergue, Camus — Giresse, Buigues, Chanceaulme — Jean Gallice, Barthou, Jeandupeux. Entr. : Montès.

ANGERS : Fouché — Citron, Baudry, Brulez, Cassan — Edwige, Ferri, Lech — Amersek, Barthélémy, Chastin. Entr. : Mignot.


Article L'Equipe, fiche technique France Football. Scans cris72.


Main Menu