Rétro SCO Angers

Des étrangers dans leur propre maison

ANGERS. — Deux équipes inquiètes n'ont pu évacuer tous leurs doutes, samedi soir. Elles étaient pourtant pour un rythme rapide dès le début. Histoire de se réconforter moralement. Surtout du côté angevin, où l'on admet que la confiance règne davantage lors des voyages.

De fait, les premiers échanges entre Amersek et Lech laissaient augurer de beaux prolongements. Ils ne vinrent pas même si le Yougoslave manifesta son savoir-faire au cours de la première heure : vision instantanée du geste à faire et justesse du jeu. Il offrit notamment une balle superbe dans la course à Edwige que ce dernier n'exploita pas (15e). Le capitaine angevin rendit la monnaie de la pièce à son nouveau partenaire (62e). Il fallut un exploit de Rust pour repousser le tir de Amersek.

Mais à côté de ça, on piétinait. Comme devant Bordeaux, Laval ou Metz. Tout porteur du ballon se retrouvait seul, sans possibilité de le passer utilement. Barthélémy se débrouillait devant sans appui, mais sous escorte. Et celle de Seles n'est pas débonnaire.

Seuls Brulez et Ferri apparaissaient tranchants. Mais ils jouaient en force, arrachaient souvent des ballons des pieds des adversaires. Incontestablement, Sochaux donnait du fil à retordre à une formation qui se cherchait.

GUTTERIEZ PARTOUT

Pourtant Ferri, au terme d'une brillante action personnelle, crut donner à Edwige la balle d'ouverture du score. Celui-ci ne put suffisamment appuyer sa tentative (29e). Dès lors, Sochaux se montra plus audacieux. Le n° 10, Gutteriez réussissait une exhibition presque parfaite : infatigable pour la récupération des balles, clairvoyant, sachant temporiser ou accélérer au gré des situations, alertant Soler et Desmenez, tous deux actifs et entreprenants, avec précision.

Bref, Sochaux disposait d'un animateur. Ce Gutteriez là fut pourtant il y a sept ans, considéré comme perdu pour le sport. Membre de la génération de Chiesa, Leclercq, Parizon etc... il se distingua dans cette fameuse sélection nationale junior 1968.

Mais en 1969, il fut victime d'un grave accident d'automobile. Pendant deux ans et demi, il rééduqua tibia et genou et revint progressivement au niveau de la première division.

Aujourd'hui, à 25 ans, il affirme disputer sa meilleure saison. On le croit volontiers.

Ce furent pourtant Desmenez et Pfertzel qui obligèrent Cassan à sauver la situation (44e) et c'est Soler qui se montra plus prompt et plus décidé que Fouché, sur une balle voltigeant devant les buts (49e). Le même Soler étant même en situation de porter le coup de massue au S.C.O., juste aussitôt (51e).

LE 10e BUT DE BARTHELEMY

A défaut d'occasions de buts, Angers possédait son buteur patenté, Barthélémy, récupérant un centre fuyant d'Augustin, qui avait échappé à Rust, gêné par un de ses protecteurs, expédia la balle sur le poteau. Et pour la dégager, Courbis ne se gêna pas. Il mit la main, sans être vu de M. Vigliani (53e). Cela déclencha comme une alarme. Sochaux perdit son sang-froid, dégagea n'importe où et n'importe comment, avec ce que cela comporte de rugosité.

Angers dut l'égalisation à cet affolement, Pfertzel voulant amortir de la poitrine une balle à destination de son gardien, l'offrit à Barthélémy, fêtant là son dixième but de la saison, ce qui représente exactement la moitié des buts marqués par le S.C.O. en quinze matches.

Un but qui valait un point, mais qui ne parvenait pas à combler un public frigorifié. Avec l'adaptation complète de Amersek et les retours de Boskovic et de Brucato, il peut espérer retrouver bientôt un football plus enlevé et plus percutant.

Michel BIHAN

Angers : Fouché, Citron, Brulez, Baudry, Cassan, Amersek, Ferri, Augustin, Lech, Barthélémy, Edwige. 12e Gonfalone.

Sochaux : Rust, Dufour, Seles, Courbis, Posca, Djadaoui, Guttierez, Pfertzel, Soler, Pintenat (puis Benoit 83e), Desmenez. 13e Wassemer.

Pintenat, sévèrement contré par Ferri au point de penalty, dut quitter le terrain (82e). Il craignait une rupture ou tout au moins une distension des ligaments du genou gauche.


ANGERS - SOCHAUX. — Une mésentente entre Pfertzel et Rust profita à Barthélémy... (Photo André Cordier)

Article Ouest France. Fiche technique France Football. Scans cris72.


Main Menu