Rétro SCO Angers

François FELIX

ENTRETIEN-EXPRESS

« Fanfan » Félix, le bonheur du S.C.O.

SAINT-OUEN. — Fanfan Félix n'était pas le moins heureux des joueurs angevins:

«Un point pris à Paris, après celui gagné contre Nantes, incontestablement, l'équipe tourne mieux, disait-il. Et nous avons un match en retard! C'est vrai qu'on joue mieux, plus intelligemment : on attaque, on laisse venir... Malheureusement, il nous manque l'expérience, dans certains matches. L'ensemble est encore très jeune. Mais ça viendra.»

Lui, le baroudeur du football, s'est fait à la douceur angevine. Tout en reconaissant qu'en Anjou, les joueurs sont plus difficiles à motiver:

«A Bastia, se souvient-il, il y avait une ambiance. Les gens nous reconnaissaient. A Angers, nous sommes des inconnus. Alors, il faut s'accrocher. Mais je ne me plains pas, car finalement, je me suis assez vite adapté.»

C'est vrai qu'il fait un peu figure d'ancien. Il est là, pour «pousser» les autres, montrer l'exemple. Alors, sur le terrain, tantôt il fonce dans son style caractéristique, tantôt il remise astucieusement, pour mettre un copain sur orbite. Bref, comme toujours, il fait son boulot. Le pro exemplaire.

«Ce qui me plaît, souligne-t-il, c'est que les gars en veulent. Ils ont tous le désir de rester en Division I. En fin de compte, pour moi, c'est facile.»

Fanfan égal à lui-même, pour le plus grand bonheur du S.C.O. — J.E.

Merci à France Football pour l'article et à cris72 pour le scan.


Main Menu