Rétro SCO Angers

Un match à grand spectacle

Felci rivalisera avec les défenseurs de St-Etienne

ANGERS. — Originaire de Belley, dans l'Ain, l'arrière latéral droit du S.C.O., Christian Felci est sans aucun doute, de tous les joueurs d'Angers, celui qui se rapproche le plus du style des défenseurs stéphanois par son tempérament de lutteur.

Alors qu'il aurait pu être engagé par Lyon ou Saint-Etienne, étant donné qu'il est originaire de la zone d'action de ces deux grands clubs français, Christian Felci a été recruté par Robert Lacoste. Ceci sur la recommandation de l'ancien centre-avant du S.C.O. Stéphane Bruey, installé dans les Alpes.

Arrivé à Angers alors que la saison 1973-74 était commencée depuis deux mois, Christian Felci avait encore beaucoup à apprendre lorsqu'il débuta sous le maillot du S.C.O.

C'est ainsi qu'il effectua ses classes dans l'équipe de Division Régionale, à 18 ans, avant d'être prêté aux Chamois Niortais, lesquels disputaient le championnat de Troisième Division Nationale groupe Centre-Ouest en 1974-75.

Pris en main par Robert Charrier, il se montra appliqué au point de devenir titulaire à part entière de l'équipe niortaise.

Revenu au S.C.O. en 75-76, il continua de progresser grâce à un travail obstiné. Constamment remarqué par sa persévérance dans l'effort on se disait qu'il finirait bien par s'imposer.

C'était si vrai qu'il commença en 1976-77 par faire quelques apparitions dans l'équipe de Première Division.

Et pourtant la saison dernière, alors qu'il était devenu titulaire de l'équipe angevine de deuxième division, on n'était pas absolument convaincu qu'il parviendrait à se hisser au niveau de la première division.

Or, depuis le début de l'actuelle saison, Felci n'a cessé d'aller en améliorant son bagage technique. Malgré un k.o. qui l'a laissé inanimé durant deux minutes, il n'en a pas moins été le meilleur angevin samedi dernier au Parc des Princes contre Paris F.C.

Alors qu'il avait le front entaillé il n'a cependant pas hésité à continuer à disputer des balles de la tête grâce à une détente qui lui permet de rivaliser avec des rivaux plus grands que lui. De plus, il ponctue maintenant ses montées offensives, qu'il affectionne de plus en plus, par des tirs au but qui finiront bien par trouver le cadre.

Athlétique tout en étant de taille moyenne, il s'avoue rarement battu. Sans jouer le moins du monde en marge des règles.

Grâce à ses tacles, l'une de ses meilleures armes, il est très capable de déposséder du ballon le redoutable Zimako qui sera, en principe, son rival direct mardi prochain.

A moins que Mignot ne décide de lui confier le soin de prendre Rocheteau en charge. Ceci ne l'effraie d'ailleurs nullement. Quel que soit son vis-à-vis il est effectivement toujours aussi déterminé.

Son ardeur plaît d'ailleurs au public qui apprécie grandement sa persévérance dans l'effort.

Le match qu'il livrera constituera donc l'une des attractions de cette rencontre à grand spectacle.

Tony EFFLING

  • D'ici au soir du 14 novembre, l'équipe du S.C.O. s'entraînera tous les jours dimanche y compris.
  • Les joueurs seront emmenés au vert hors d'Angers le jour du match contre Saint-Etienne.
  • Les points de suture effectués sur son pied droit lui ayant été retirés, Brulez a repris l'entraînement. Il devrait donc jouer mardi prochain.

Merci au Courrier de l'Ouest pour l'article et à cris72 pour le scan.


Main Menu