Rétro SCO Angers

Albert POLI

Bah, il est retraité bien sûr ! L'article ci-dessous provient du site web maville (Dinan). Il est reproduit tel quel. Merci mille fois car je me demandais ce qu'Alberto était devenu.

Albert Poli se retire de la vie sportive - Dinan

Mardi 21 janvier 2003.

Pendant quinze années, Albert Poli a travaillé l'approche des sports collectifs auprès des scolaires (du CP au CM 2) de la région de Dinan.


L'ancien footballeur professionnel encadrait les scolaires de Dinan.

Albert Poli, 57 ans, était éducateur sportif de la ville depuis 1987. Chargé de l'animation des écoles pendant quinze ans, il a aussi entraîné le Stade dinannais FC de 1987 à 1995. L'ancien footballeur professionnel d'Angers, de Rennes et du PSG vient de prendre sa retraite.

Albert Poli, né à Colzate dans la région de Bergame, près de Milan, a deux ans lorsqu'il arrive en Lorraine avec ses parents. À 19 ans, devenu jeune footballeur, il suit son entraîneur, Robert Lacoste, à Angers (alors en D 1). Pendant neuf ans, Albert Poli va cotoyer des noms prestigieux au SCO d'Angers, notamment Jean-Marc Guillou, qui fut plusieurs fois international.

« C'était une grande équipe à cette époque. On terminait dans les quatre premiers du championnat, on avait même joué la coupe UEFA en 1974 contre le Dynamo de Berlin », se souvient le milieu de terrain offensif. Albert Poli a beaucoup apprécié l'entraîneur de l'époque, Lucien Leduc. « Nous avions une équipe réputée faire du beau jeu, mais il manquait un peu d'ambition chez les dirigeants. »

En 1974, Albert Poli signe au PSG et rencontre Just Fontaine et Daniel Hechter. L'ambiance est exécrable. L'ancien Angevin rejoint donc le Stade rennais en 1975. De D 2, les Rouges et Noirs grimpent l'année suivante en D 1 avec un certain Laurent Pokou. Mais l'envie de suivre les copains est plus forte et Albert Poli part avec Pancho Gonzalez à Rouen (D 2). L'équipe monte en D 1. Puis le club de Dignes fait appel à lui de 1978 à 1986.

C'est à cette époque qu'il arrive dans le pays de Dinan. Entraîneur du Stade dinannais FC pendant huit ans, de 1987 à 1995, il apporte ses compétences aux joueurs, dirigeants et membres du club. Son accent italien aura aussi marqué pendant quinze ans, les écoliers (du CP au CM 2) du pays. Il leur enseignait le plaisir de jouer au ballon, mais aussi le respect de l'adversaire. Ses qualités de joueur, on les connaissait, mais les Dinannais auront côtoyé pendant toutes ces années un homme d'une très grande sensibilité.

Quel bilan dresse-t-il de ces années dinannaises ? « On essaie toujours de combler le fossé entre Dinan et Léhon. Les deux clubs feraient mieux de se rapprocher. Il est temps de trouver une solution, car la seule issue est de faire un club de haut niveau. » La conclusion d'un ancien footballeur professionnel qui tire aujourd'hui sa révérence.


Main Menu