Rétro SCO Angers

Trois morts à zéro

« Trois morts à zéro » est le titre d'un téléfilm en deux parties que vous verrez sur Antenne 2 les mercredis 2 et 9 février à 20 h 30. Un film policier qui concerne le football. Un quidam s'amuse à descendre l'ailier gauche de l'équipe locale — Ballon d'Or européen s'il vous plaît — au cours d'un match contre Sochaux. Mais pas d'un tacle meutrier, non, d'un coup de carabine tiré des tribunes. Puis il recommence au match suivant face à Laval. Ce qui fait dire au reporter Thierry Roland (qui joue son propre rôle sans trop de fausses notes) : « Nous en sommes à deux morts à zéro et tout le monde espère que le score ne sera pas aggravé ». Douteux. Heureusement, le commissaire Bertin (alias Jean Carmet), sorte de lieutenant Colombo à la française, est plus rusé qu'il n'en a l'air...

D'abord prévu à Saint-Etienne, le tournage a finalement eu lieu à Mulhouse. Le réalisateur, Jacques Renard, explique pourquoi : « Saint-Etienne me semblait plus représentatif d'un grand club européen mais quand nous avons demandé l'autorisation à M. Rocher, début mai 1982, il a refusé en disant : Il va y avoir ici une crise interne qui ne permettra pas le consensus nécessaire. Quinze jours après, Rocher démissionnait. Nous sommes donc allés à Mulhouse où nous avons été très bien reçus. »

Ce sont donc les hommes de Jean-Marc Guillou, dont le rôle d'entraîneur est tenu à merveille par Guy Marchand, qui se sont prêtés au jeu durant leur stage de préparation à la présente saison. Notons que le premier quart d'heure du film montre, comme on ne l'a jamais fait, la vie d'un club professionnel sous tous ses aspects : les joueurs et leur vie privée, la presse, la publicité, les transferts, la formation des jeunes, les rapports avec la municipalité ou le corps médical. Pour la première fois, vous pénétrerez dans la coulisse qui est ici particulièrement bien rendue.

Vous assisterez également à une conférence d'avant-match entièrement réglée par Guillou où Guy Marchand expose intégralement les conceptions de l'entraîneur mulhousien. Un morceau de bravoure tourné « en direct », comme la plupart des images du match, au cours des rencontres amicales du FCM à l'intersaison. Dommage quand même que les touches de balle soient bruitées, cela n'apporte rien.

Enfin l'incorporation d'acteurs jouant bien au football (François Leccia, Pierre Casadei) à l'équipe pro de Mulhouse donne au film un accent de vérité qui n'avait jamais été atteint auparavant.

P.-M. D.


L'équipe du FC Mulhouse pour le téléfilm. Les noms des acteurs apparaissent en italique. De gauche à droite, debout : Palu, Biau, Casadeï, Ehrlacher, Sanchez, Wagner, Guillou, Paris. Accroupis : Leccia, Bonnich, Wiss, Cherer, Ben Said, Andrey. Entraîneur : Guy Marchand (absent sur ce document).

Merci à France Football (1er février 1983) pour l'article et à Marc M. pour le scan.


Main Menu