Rétro SCO Angers

Samedi aux Ponts-de-Cé

SCO Angers - FC Nantes : 5-2

Au rendez-vous des copains

La nostalgie était de rigueur samedi après-midi aux Poots-de-Cé. La bonne humeur aussi. Il y a quinze ans le SCO et le FCN n'étaient pas seulement deux grandes équipes, c'était aussi deux belles bandes de copains...

LES PONTS-DE-CE (stade des Chesnaies). — « C'est assez rare d'avoir « foutu » un 5-2 à Nantes, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire. En tout cas je ne suis pas mécontent de constater que le vin d'Anjou se conserve mieux que le muscadet ! ». Au moment d'offrir le pot d'après match, chose qu'il fit pendant tant d'années dans sa bonne vieille commune de St-Melaine, Gilbert Rabineau avait le cœur partagé entre l'humour et l'émotion. Lui, encore mieux qu'un autre, avait sans doute en mémoire les extiaordinaires récitals que les virtuoses angevins Guillou, Poli et consorts offrirent entre 1968 et 1975. Comme en face la tradition du beau jeu à la nantaise s'était enorgueillie à la même époque de plusieurs titres de champions de France, il était évident que les puristes allaient se régaler en ce samedi après-midi. Du reste, le pied gauche de Pécout faisait joliment parler la poudre le premier quart d'heure venu. Mais Bertrand-Demanes (le fils), troublé par Edwige, manquait une sortie et permettait à André Ferri d'égaliser dans le but vide (26e). Compte tenu de l'état très moyen du terrain, le match atteignait un niveau technique de fort belle facture, et petit à petit certains automatismes resurgissaient dans les deux équipes.

Le SCO fait de la résistance

En seconde période, un effectif plus étoffé (25 Angevins contre 15 Nantais) allait faire pencher la balance du côté scoiste. Une tête plongeante de Félix (57e) était dans un premier temps annulée par une superbe lucarne de Bargas sur coup-franc (68e). Mais, le duo (angevin à 100%) Tulik-Laguesse, allait se déchaîner. Un but chacun à leur actif et un autre dont les deux compères réclament gentiment la paternité : « Je mets le corner direct et le goal s'écroule dans ses buts avec le ballon », affirme Tulik. « S'il tombe c'est parce que je suis près de lui, que je le fixe droit dans les yeux et que je lui fais la feinte du regard ! », ajoute Laguesse dans un grand éclat de rire avant de reconnaître finalement que l'intention ne valait peut-être pas l'action. Tout le monde, par contre, s'accordait à dire que le résultat n'avait pas la moindre importance et chacun tirait un coup de chapeau au club des Ponts-de-Cé et à Jean-Louis Naudin pour l'organisation de cette journée magnifique. « Je travaille sur ce projet depuis pratiquement deux ans, dit Naudin. On a multiplié les contacts téléphoniques un peu partout. Tenez depuis la Guyane, Edwige me dit jeudi que tous les vols Cayenne-Paris sont remplis. Toute le journée j'ai appelé Air-France pour récupérer un éventuel désistement et finalement il est là. C'est une très grande joie ». Une grande joie qui allait se prolonger très tard dans la nuit... comme aux plus beaux jours.

B. BLANCHET

Fiche technique

SCO Angers bat FC Nantes 5-2 (1-1). 1.500 spectateurs. Arbitrage de M. Swirog.

Buts de Ferri (26e), Félix (57e), Tulik (63e et 82e) et Laguesse (74e) pour le SCO et de Pécout (15e) et Bargas (62e) pour Nantes.


Ferri, Gaidoz et Edwige entourent le Nantais Pech. Le SCO a encore la frite !


L'équipe du SCO, debout de gauche à droite : Janin, Barbat, Brulez, Augustin, Voloviec, Chaslerie, Gaidoz, Camlann, Cassan, Lechatelier, Tulik ; Kopa, Laguesse, Noir, Belo, Ferri, Baudry, Felci, Félix, Gallina ; Lecœur, Fiévet, Poli, Dubaele, Perreau, Edwige.

Merci à cris72 pour le scan.


Main Menu