Rétro SCO Angers

SPORTING-CLUB DE L'OUEST-ANGERS

1945-1962

C'est en 1919, sous les auspices du Crédit de l'Ouest, que fut créé le Sporting Club de l'Ouest.

A l'époque, MM. Georges et Paul FORTIN en étaient les présidents d'honneur.

C'est en 1929, au cours de l'été, que M. EPINAT, directeur des verreries mécaniques de l'Anjou et Président du « Doyenné Sports » proposa au Président du S.C.O. une fusion en vue de relancer le football sur le plan local.

Un deuxième événement survint pour l'avenir du club en 1931, il s'agit de la fusion qui se produisit au sein du C.S.J.B., autre grand club local.

Ce Club qui représentait les établissements Bessonneau avait une équipe qui était à l'époque championne de l'Ouest de division d'honneur, ses dirigeants songeant à l'intérêt de la ville d'Angers: MM. PICHON, DURAND, FILLATRE proposèrent une fusion au Sporting.

Celle-ci étant acceptée par le Comité directeur apporta dès l'année suivante de grandes satisfactions ; en effet, le S.C.O. devenait champion de division d'honneur.

Déjà à l'époque 5 équipes de football opéraient sous les couleurs du S.C.O.

La seconde époque qui contribua au développement du football à Angers se situe sous la Présidence de M. BLOT, 1942 à 1946. Le Président E. BLOT était à l'époque commissaire à la Jeunesse et aux Sports.

C'est à cette époque que se renouvelle la commission sportive qui engage un joueur entraîneur, Georges MEURIS, ancien capitaine du Red-Star qui gagna la Coupe de France en 1942.

Quelque temps après, cette équipe participa au championnat de France amateur, ayant battu le B.E.C. de Bordeaux par 4 buts à 1 à la Roche-sur-Yon, dispute au stade de Saint-Ouen à Paris la finale contre les Bisontins. Le Sporting gagna grâce aux buts marqués par Perrin et Combot et remportait le titre de champion de France amateur.

Cette victoire marqua un grand pas pour le développement du football à Angers.

Cet engouement se cristallisa en 1945 lorsque, étant menacé d'une rétrogradation en division inférieure, envisagée par la ligue de l'ouest, les dirigeants du S.C.O. décidèrent de poser la candidature du club auprès des groupements des clubs professionnels.

La candidature étant retenue, le S.C.O. faisait son entrée en seconde division professionnelle en 1945-46.

Le S.C.O. se maintiendra en seconde division jusqu'en 1956-57.

Soit pendant 11 années qui lui furent nécessaires pour acquérir une maturité et former une équipe digne de la division nationale.

Au cours de cette période, le S.C.O. obtint les places suivantes : 3e, 3e, 7e, 11e, 15e, 14e, 6e, 12e, 11e, 6e et 2e. Cette place de vice-champion 1955-56 ouvrait aux joueurs et dirigeants du S.C.O. les portes de la division nationale.

M. BÉZIAU, Président de 1947 à 1951, se retirait au cours d'une séance émouvante, après laquelle M. BLOT acceptait temporairement de reprendre ses fonctions.

En 1955, M. J. SAMAIN assume les fonctions de Président, poste dont il est toujours le responsable en 1961-62.

Pendant ces 5 dernières années, les sportifs angevins auront eu la satisfaction de voir évoluer une équipe d'une stabilité consacrée qui parvint même en 1957 en finale de la Coupe de France contre Toulouse.

Au cours de cette période, M. le Président SAMAIN fut aidé dans sa tâche par MM. DOIZÉ, Trésorier, le Docteur KERJEAN, Vice-Président, PUENTEZ, Vice-Président, BILL GROENKE, MARTIN, MARY, MARSAC, TRIMAILLE, LODÉ, ALBERT, ainsi que par les entraîneurs MICHLOWSKY, qui fut entraîneur du S.C.O. de 1951 à 55 et de nouveau à l'heure actuelle, il avait été précédé par Walter PRESCH et BLONDEL.

A ces noms que nous citons et qui correspondent a notre époque doivent s'ajouter ceux de sportifs auxquels un hommage mérite d'être rendu notamment : MM. HUON, MOREAU, ALLEAUME, CAILLEAU (dirigeants du C.S.J. Bessonneau) qui firent preuve, ainsi que M. FRAPPIER, lors de la fusion des deux clubs d'une sportivité à laquelle nous ajouterons une modestie égale à leur amour de la cause qu'ils voulaient défendre et faire prospérer : celle du football.

Il serait souhaitable de nous arrêter sur cette finale de Coupe de France 1957 qui constitue pour le Sporting Club de l'Ouest d'Angers l'une des plus belles pages de son histoire.

Cette finale de Coupe 1957 se disputa à Colombes devant 43.125 spectateurs, pour une recette de 17.977.750 francs, l'arbitre était M. Clough, un Anglais, et les buts furent marqués par Dereuddre (11e et 24e minute), Bouchouck (28e), Bocchi (61e), Di Loreto (85e), Brahimi (89e), pour Toulouse, alors que les Angevins Biancheri (35e), Boucher (83e), marquant contre son camp, et Bourrigault (88e) sauvèrent l'honneur d'Angers.

L'équipe d'Angers avait la composition suivante, dans les buts : Fragassi, à l'arrière Kowalski, Sbroglia, Pasquini, en demi Hnatow, Bourrigault, à l'avant Legall, Schindlauer, Tison, Biancheri, Loncle.

Cette même année, les Angevins Bruey et Hnatow avaient été sacrés internationaux.

La vie du Sporting Club comporte quelques contrastes et pour la petite histoire nous en parlerons.

Lorsqu'en 1946-47 fut lancé un emprunt par les membres du Comité les journaux parisiens appelèrent le S.C.O. « le Club des Millionnaires ».

Quelques années plus tard, en 1950, les dirigeants du club décidèrent de recruter spécialement des jeunes ; la même presse appela l'équipe angevine : « l'équipe biberon ». C'est l'époque où furent recrutés : Kopa, Guhel, Saupin, Rousseau et Crespo (tous âgés de 18 à 20 ans).

Dans la vie du S.C.O. Angers, il y eut aussi Camille COTTIN, qui organisa une école de football, où vinrent près de 300 jeunes. Cette école d'ailleurs était au service de la municipalité, c'est pourquoi celle-ci accorda une subvention pour aider la gestion de la commission de football.

C'est en 1951, toujours pour la petite histoire, que se situe le départ de Kopa pour Reims à la suite d'un match amical organisé au Stade Bessonneau.

Il y eut à Angers un autre moment difficile à la fin de la saison 1951 lorsque M. BEZIAU proposa de nommer une commission chargée d'étudier les possibilités d'une reconduction de la section du football professionnel.

Et bien, à cette époque, beaucoup de supporters angevins furent inquiets cependant malgré la date du 15 juin qui approchait, la limite d'inscription au groupement des clubs autorisés.

Une réunion eut lieu au café de l'Entracte et trois des 12 membres de la commission furent désignés pour agir au nom des autres. M. CHATENAY, Maire d'Angers, reçut MM. COINTREAU, MOREAU, BÉZIAU, GAUDICHET, CESBRON, BLOT, DOIZÉ et SAMAIN.

Le soir même, le conseil municipal se réunissait et votait la subvention qui permit à Angers de poursuivre sa route dans le professionnalisme.

C'est après ces événements que M. BLOT dut reprendre la présidence à titre provisoire (un provisoire qui dura 4 années).

Pour la saison 1961-62, l'effectif angevin se complète avec Grobarcik (Lyon), Stiévenart (Lens), Kicinsky (Giraumont), Chlosta (Giraumont).

Wognin a quitté le club pour Lens, Zaetta pour Besançon, Poirier redevient amateur.

Nul doute que MM. SAMAIN, J. PUENTES, A. DOIZÉ, R. TRIMAILLE, B. GROENKE (Président, Vice-Président, Trésorier, Secrétaire et Directeur sportif), aidés de leurs amis membres du Bureau : E. MARSAC, R. MASSIGNOUX, A. BERTHON, A. MARTIN, Y. KERJEAN, M. ALBERT, G. LODE et K. MICHLOVSKY (entraîneur), parviennent à maintenir cette saison, la sympathique équipe du S.C.O. aux places d'honneur.

EFFECTIFS DU S.C.O. ANGERS

1945-46 : BYKADOROFF, LEBOUC, SANFILLIN, SAMZUN, G. MEURIS, R. MEURIS, J. COMBOT, TOSCANELLI, CAMPIGLIA, VASQUEZ, STRAB, P. COMBOT.

1946-47 : TOSCANELLI, MEURIS, BYKADOROFF, LEBOUC, SAMZUN, COMBOT, FIROUD, CHIPPONI, ESCOLIVE, BERGEON.

1947-48 : BYKADOROFF, LEBOUC, SIMONYL, CHIPPONI, SAMZUN, GUILLEM, GOMEZ, MARANGONI, ESTEBAN, TOSCANELLI, J. COMBOT, LEVIN, KADMIRI, DARD, MICHLOWSKY.

1948-49 : BYKADOROFF, THUAU, DUQUESNOY, CHIPPONI, SAMZUM, MARTIN, ESTEBAN, J. COMBOT, RENARD, GOMEZ, NINON, TOSCANELLI, MICHLOVSKI, KADMIRI.

1949-50 : CHAMPION, SAUPIN, KOPAZEWSKI, ROUSSEAU, CRESPEAU, RODIONOFF, BYKADOROFF, DUQUESNOY, JAMET, PORDIE, RENATAR, GUHEL, GUILLEM, ESTEBAN, J. COMBOT, TOSCANELLI, RENARD, PALLO.

1950-51 : CRESPO, ARRAIZA, SAUPIN, GUHEL, KOPA, ROUSSEAU, PORDIE, RENARD, ESTEBAN, BEN ATAR, CHAMPION. KADMIRI, VENEZIANO, LEGLISE, RODIONOFF, PACCO, FOURNET, FAYART, MOUREAU, PLANTIVEAU.

1951-52 : BORKOWSKI, MICHOLOWSKI, GREGOIRE, SAUPIN, GUHEL, ROUSSEAU, RENARD, BEN ATAR, CHAMPION, LEGLISE, PACCO, FOURNET, MOUREAU, PLANTIVEAU, N. SINIBALDI, VENEZIANO, TOUANENA.

1952-53 : DEROUSSEAU, VAL GOGLIA, SBROGLIA, PASQUINI, KOWALSKY, BAHL, BORKOWSKI, GONZALES, LISCH, MOUTEAU, CABRITA, MINEL, GUHEL, LEGLISE, ROUSSEAU, MICHOLOWSKI, SAUPIN, GREGOIRE.

1953-54 : MOUREAU, KOWALSKI, SBROGLIA, PASQUINI, GUTTOWSKI, TISON, FRIEDRICH, MAGNIN, BROCHETEAU, WALTER, ROUSSEAU, SAMZUN, LUKAC.

1954-55 : PENNY, VASLIN, MOUREAU, REIGNIER, SCHINDLAUER, KRYSLAC, WALTER, PASBRYCH, SIMON, DORSINI, DELADERQUINI, KOWALSKI, SBROGLIA, PAQUES, GUTTOWSI, FRIEDRICH, TISON.

1955-56 : JACKSTELL, SABOURAULT, MOUREAU, KOWALSKI, SBROGLIA, PASQUINI, GUTTOWSKI, BOURRIGAULT, WALTER, SCHINDLAUER, JACKSTELL, BIANCHERI.

1956-57 : FRAGASSI, BOURRIGAULT, FRIEDRICH, KRYSLAK, LE GALL, TISON, KONRADI, SBROGLIA, BIANCHERI, SCHINDLAUER, JACKSTELL, KOWALSKI, PASQUINI, GUTTOWSKI, CAULLERY, LONCLE, OBETTE, PENNY.

1957-58 : FRAGASSI, KOWALSKI, SBROGLIA, PASQUINI, HNATOW, LE GALL, BOURRIGAULT, SCHINDLAUER, CAMOIN, LONCLE, BRUEY, WOGNIN, ZAETTA, ROUSSEAU, ROUAI.

1958-59 : FRAGASSI, KOWALSKI, SBROGLIA, PASQUINI, HNATOW, CAMION, COURONNE, DEREUDDRIERE, BRUEY, WOGNIN, BOURRIGAULT.

1959-60 : DEVIS, KOWALSKI, SBROGLIA, PASQUINI, HNATOW, CAMION, LAMARTINE, DEREUDDRE, WOGNIN, BRUEY, BOURRIGAULT, FRAGASSI, ROUSSEAU, ZAETA, PARCHARD, MERAT, POIRIER, MANTANI, LE GALL.

1960-61 : DEVIS, FRAGASSI, KOWALSKI, PASQUINI, LE GALL, HNATOW, POIRIER, BOURRIGAULT, WOGNIN, BRUEY, LAMARTINE, PILLARD, ZAETTA, NEAU, PARCHARD, HERVE, ABGRALL, CHARRIER, TALOU, MICHLOVSKY.

1961-62 : BOURRIGAULT, BRUEY, DEVIS, HNATOW, KOWALSKI, LAMARTINE, LE GALL, Célestin OLIVIER, PILLARD, LONCLE, J.P. THOMAS, VOLOVIEC, CHARRIER, ABGRAlL, NEAU, TALOU, GROBARCIK, STIEVENART, KICINSKY, CHLOSTA.

Merci à Christian M. pour les scans.


Main Menu